Il y a un peu plus de trois cents ans, le 25 mai 1720, la peste fait avec le grand Saint-Antoine son entrée dans le port de Marseille...

Le nom du quartier où se trouve l’école Maurice Korsec, Belsunce, nom de l’évêque de Marseille, figure exemplaire du dévouement pendant l’épidémie de la peste de 1720 et la commémoration du tricentenaire de la dernière grande peste, ont inspiré cet atelier vidéo. Il s’est donné pour but d’interroger la mémoire de la peste de 1720 à Marseille dans les collections patrimoniales des musées, des archives et dans la ville à travers les noms de rues, les monuments, les édifices publics et religieux. Les élèves ont cherché dans les archives filmiques de Cinémémoire les traces de l’évocation de cette épidémie.

Compte tenu de la crise sanitaire actuelle le travail de recherche pédagogique a été réalisé à distance via internet. Accédant ainsi aux sources patrimoniales de différentes institutions partenaires, les élèves ont effectué une chasse au trésor numérique. Ils ont ensuite préparé un parcours urbain pour commémorer la peste de 1720 et le travail d’atelier vidéo sur le terrain à été réalisé par Cinémémoire. 



Cette action pédagogique, Cinéma, Ville et Patrimoine a été conduite par Grégory Zins, professeur des écoles, Ecole Maurice Korsec (Marseille).
Réalisation : Claude Bossion
Conception : Noël Casanova
Elle a pu être menée à bien grâce à la précieuse collaboration de:
Monseigneur Ellul : Basilique du Sacré-Coeur, Marseille
Fabrice Denise : Musée d’Histoire de Marseille
Luc Georget, Céline Bijot : Musée des Beaux-Arts de Marseille
Sylvie Clair, Sylvain Borzillo, Raymond Ruot, Céline Bijot : Archives de Marseille, Cabinet des Monnaies et Médailles de Marseille
Isabelle Langlade, Chloé Lesschaeve : Archives Départementales des Bouches-du-Rhône
Sylvie Drago : CCIAMP - Chambre de Commerce et d’Industrie métropolitaine Aix Marseille Provence, Service Action Culturelle
Jean-Jacques Zenou, Amel Beloufa, Levana Haddad : Cara Santé Belsunce