Dépôt remarquable

La commission images du Comité du Vieux Marseille sillonne chaque année la ville à l'affut des événements, des aménagements, des transformations qui marqueront la ville durablement. Infatigable marcheur, cinéaste curieux de tout, Jacques Mouton nous permet, grâce à ses chroniques qu'il réalise avec une petite équipe de cameramen passionnés de patrimoine et de leur ville, de revenir d'un pas en arrière sur les années écoulées. Si on a raté quelque chose, ils y étaient, et en première ligne...

M.Pasquetto le père du cinéaste est né en 1921 à Marseille, et décédé en 2012. Il a exercé la profession de droguiste à Marseille en reprenant le magasin familial puis il est devenu employé de banque à la caisse d'épargne. C'est un cinéaste autodidacte qui à commencé à filmer à l'age de 25 ans, il faisait aussi de la photographie. Il a appris les techniques dans divers magazines de photo et cinéma, d'abord avec sa caméra super 8 puis en video. Il faisait parfois pister ses films pour les sonoriser à partir du projecteur. Sur ces images des ses films sonores ont voient sa famille, entrains de diner, chanter et s'amuser autour de jeux ou faire la traditionnelle pétanque ! Ainsi que des images lors du carnaval et danses traditionnelles provençal. Ces films, sont remplis de joie et font émerger nos propres souvenirs de ces moments de partages en famille.



Gabriel Torvoni, éleveur de moutons à Istres, a acheté une caméra 8 mm en 1959 dans la boutique de monsieur Gouverneur, le photographe de la ville. Il filme la vie dans l'exploitation familiale: sur la photo ci dessus, son beau-père, Clément Trouillard, dont les moutons portent l'initiale CT, aide une brebis à mettre bas. Dans le film, on le voit ensuite faire sentir son agneau à sa mère, pour qu'elle le reconnaisse. Gabriel Torvoni documente tous les moments marquants du travail d'éleveur: les fenaisons, la tonte, le départ pour les Alpes... Mais aussi ses passions: les courses automobiles et les chats...

Esprit Coste a fait l'acquisition d'une caméra 9,5 mm au début des années 30. Il organisait des projections dans le café qu'il tenait près du port de Marseille, sur la Rampe Saint Maurice, pour le plus grand plaisir de ses clients, voisins et amis. Son fils, Roger Coste, a lui aussi filmé avec cette petite caméra, qui fonctionne encore aujourd'hui, avant de s'équiper d'une caméra super 8. Petite sélection de films tournés par Esprit Coste, au café de la Rampe Saint Maurice, au cabanon de Callelongue, en excursion dans la campagne provençale et au hameau de La Farette, dans la Drôme, où la famille passait ses vacances d'été.

 

Dans le cadre de nos actions sur la commune d'Istres, avec le projet Enreg#Istres ainsi que nos Appels à films, nous avons été contactés par une habitante, Madame Annie Clerc.


Madame Clerc possède une collection de vielles bobines et autres films de famille qu'elle a décidé de faire numériser par Cinémémoire:

7 livres contenant 2 films de 10 minutes soit 13 films
1 petite bobine de 3 minutes Bethioua Algérie 1978
7 bobines dans un tour: 10 minutes
2 bobines de 10 minutes.
3 film de 20 minutes (grandes bobines et une petite de 10 minutes)
4 bandes son magnétiques
(déposant 842)

Son dépot se divise entre les films de son Père, Jean Lilamand qui filme dès 1959, et ceux de son 1er mari, Serge Aubert composés de films plus récents.