Actualités

Dans le cadre du Master "Concepteur Réalisateur de documenataires" à l'ENS Paris Saclay - INA, les étudiants sont invités à utiliser les archives du mémorial du camp de Rivesaltes pour réaliser un film. Margaux Basch a choisi de diversifier ses sources en insérant 2 minutes 32 secondes de films issus de la collection de Cinémémoire. Merci aux déposants de ces films tournés en Algérie, entre 1955 et 1962!

La 4ème édition des Rencontres cinématographiques Écrans/Mémoires: du jeudi 25 novembre au dimanche 28 novembre, au Mémorial du Camp de Rivesaltes.

Au programme lors de ces 4 jours : de nombreuses projections de films, un concert, une master class, ainsi que plusieurs rencontres avec des réalisateurs et professionnels du cinéma.
 
 
La programmation complète du festival est à retrouver sur le site du Mémorial du camp de Rivesaltes: https://www.memorialcamprivesaltes.eu

Une nouvelle version du film Peste Movie avec des sous-titres vient d'être intégrée dans l'exposition Marseille en temps de peste... A la suite du film, vous pourrez également découvrir une tabatière conservée par la Casa-Museu Medeiros e Almeida à Lisbonne au Portugal, présentant la fontaine de la peste et du dévouement. Un indice pour l'atelier que nous préparons pour 2021. Merci à Gregory Zins pour la transcription et à Noël Casanova pour ses recherches !

La peste de 1720 est la dernière grande épidémie de ce type en France. Elle se déclare à Marseille avec l'arrivée du Grand Saint Antoine en mai 1720 (navire marseillais qui revient des Echelles du Levant). Le fléau s'étend rapidement à toute la Provence et dure environ deux ans. Le nombre de victimes est évalué à 40 000 pour Marseille, 50 000 ville et terroir compris, soit environ la moitié de la population. En Provence, le nombre de morts est estimé à 120000.

300 ans après, il apparaît incontournable de revenir sur ce tragique évènement qui marque encore la mémoire des Marseillaises et Marseillais. L'exposition Marseille en temps de peste, 1720-1722se tiendra sur 500 m2 environ (halls d'accueil et salle d'exposition temporaire du musée ). Elle présentera 160 objets : œuvres d'art (peintures, sculptures, arts graphiques...), objets archéologiques, affiches, maquettes, cartes, documents d'archives, manuscrits, vidéos, ressources sonores et diffusion de films.

Cette nouvelle exposition propose de retracer l'histoire de la peste de 1720 à travers la vie quotidienne des Marseillais depuis l'arrivée du Grand Saint Antoine jusqu'à la rechute de 1722 dans la ville et son terroir. Elle met l'accent sur les interventions des pouvoirs publics, du pouvoir religieux, du monde médical et leur impact sur le quotidien des habitants. Elle se termine avec une partie consacrée à la renaissance de la ville, ainsi qu’à la mémoire contemporaine liée à cette épidémie : patrimoine matériel et immatériel (monuments, lieux, noms de rues, évènements commémoratifs), mythes autour de cette épidémie (présents dans la presse, la littérature, le cinéma, la musique) et apport à nos connaissances scientifiques de la recherche sur les maladies anciennes.

Le film Peste movie : Marseille 1720-2020, réalisé au cours de l'année scolaire 2020-2021 dans le cadre des ateliers KinéKino, cinéma, ville et patrimoine, avec les élèves de CM1 de l’école Maurice Korsec fera partie de cette exposition, et l'occasion pour les élèves de découvrir le musée d'Histoire de Marseille et l'exposition, durant laquelle le tournage du prochain film: Peste Movie 2, démarrera.

Lieu : Musée d'Histoire de Marseille - 2 Rue Henri Barbusse, 13001 Marseille

Dates: du 8 octobre 2021 au 30 janvier 2022

Pour en savoir plus: https://www.musee-histoire-marseille-voie-historique.fr/fr/expositions

KinéKino, Peste movie : Marseille 1720-2020

Le nom du quartier où se trouve l’école Maurice Korsec, Belsunce, nom de l’évêque de Marseille, figure exemplaire du dévouement pendant l’épidémie de la peste de 1720 et la commémoration du tricentenaire de la dernière grande peste, ont inspiré cet atelier vidéo. Il s’est donné pour but d’interroger la mémoire de la peste de 1720 à Marseille dans les collections patrimoniales des musées, des archives et dans la ville à travers les noms de rues, les monuments, les édifices publics et religieux. Après leurs premières lectures et découvertes, les élèves ont poursuivi leurs recherches dans les archives filmiques de Cinémémoire. Ils y ont trouvé images et films relatifs à cet événement, base de leur atelier vidéo.

Compte tenu de la crise sanitaire actuelle le travail de recherche pédagogique a été réalisé à distance via internet. Accédant ainsi aux sources patrimoniales des différentes institutions partenaires, les élèves ont effectué une chasse au trésor numérique. Ils ont ensuite préparé un parcours urbain pour commémorer la peste de 1720 et le travail d’atelier vidéo sur le terrain a été réalisé par Cinémémoire. 



Cette action pédagogique, Cinéma, Ville et Patrimoine a été conduite par Grégory Zins, professeur des écoles, Ecole Maurice Korsec (Marseille).
Réalisation : Claude Bossion
Conception : Noël Casanova
Elle a pu être menée à bien grâce à la précieuse collaboration de:
Monseigneur Ellul : Basilique du Sacré-Coeur, Marseille
Fabrice Denise : Musée d’Histoire de Marseille
Luc Georget, Céline Bijot : Musée des Beaux-Arts de Marseille
Sylvie Clair, Sylvain Borzillo, Raymond Ruot, Céline Bijot : Archives de Marseille, Cabinet des Monnaies et Médailles de Marseille
Isabelle Langlade, Chloé Lesschaeve : Archives Départementales des Bouches-du-Rhône
Sylvie Drago : CCIAMP - Chambre de Commerce et d’Industrie métropolitaine Aix Marseille Provence, Service Action Culturelle
Jean-Jacques Zenou, Amel Beloufa, Levana Haddad : Cara Santé Belsunce

Voir l'intégralité du film "Marseille héroïque, la Peste" (Film 16 mm, couleur, sonore, 9 mn 39 s, 1954, cinéaste: Roger Méry)

 

Ces pages thématiques relatent les différentes étapes de création du site web documentaire A l'ouest de la Provence, en ligne depuis le 15 octobre 2021.

Rendez-vous à l'adresse: https://alouestdelaprovence.fr/

Pour suivre l'actualité du projet sur Facebook : A l'ouest de la Provence 

Depuis 2015, l'association Cinémémoire, le réalisateur Claude Bossion et la Direction du Patrimoine Culturel Istres Ouest Provence sont engagés dans un projet de valorisation du patrimoine que constituent les films de famille et d'amateur. En effet, ces petits films forment aujourd'hui une remarquable mémoire du territoire de l'Ouest-Provence. Après l'aboutissement d'une première étape et le succès du film Enregistres et de l'exposition Immortels en 2018 à Istres, c'est désormais à toutes les communes du territoire Istres-Ouest Provence qu'est consacré ce projet. Grans, Cornillon-Confoux, Miramas, Istres, Fos-sur-Mer et Port-Saint-Louis-du-Rhône vus par les cinéastes amateurs sera ainsi l'objet d'un site documentaire dont la mise en ligne est prévue le 15 octobre 2021.

Collecte de films et résidence de création

En 2019 et 2020, une collecte de films et une résidence de création basée à Port-Saint-Louis-du-Rhône et à Cornillon-Confoux ont permis de réunir une riche matière documentaire sur l'ensemble de l'Ouest-Provence. Avec la collaboration de Pascal Génot, docteur en science de la communication, Claude Bossion réalise à présent une série de montages vidéos permettant de découvrir l'Ouest Provence au regard de ces films de famille et d'amateur.

Une résidence de création entre mer et colline Bilan de la collecte

Les ciné-enquêtes

La situation sanitaire ne nous ayant pas permis de nous réunir dans les salles de cinéma fin 2020, trois ciné-enquêtes ont été présentées en ligne sur la page A l'ouest de la Provence en décembre 2020.

Retrouvez ces trois ciné-enquêtes, présentées par Marie-Hélène Sibille, directrice du Pôle Intercommunal du Patrimoine Culturel d’Istres Ouest-Provence, où se succèdent :

- une conférence où Pascal Génot, docteur en sciences de l’information et de la communication, qui nous explique ce que les films de famille et d'amateur peuvent nous raconter de notre histoire et de notre culture.

- une projection de films issus de la collection de Cinémémoire, montée et présentée par le réalisateur Claude Bossion

Trois ciné-enquêtes en visio-conférence

Miramas Port-Saint-Louis-du-Rhône Fos sur Mer

 

 

Un web documentaire

Prévu pour une mise en ligne le 15 octobre 2021, un site web documentaire permettra de découvrir les vidéos réalisées sur l'ensemble des communes du territoire. Il sera également possible de visionner ces réalisations au travers de thèmes représentatifs de l'Ouest Provence : l'agriculture, l'industrie, les luttes sociales, les loisirs et la culture, et la vie locale. Des années 1920 jusqu'aux années 1990, la diversité de ce territoire « entre mer et collines » apparaîtra.

Découvrez les premiers extraits du web documentaire en cours de création

Présentation et bande annonce Récolte du foin de la Crau Grans vu du ciel, Inondations à Grans

 

Télécharger le dossier de presse

Télécharger les images de Miramas, Port-Saint-Louis du Rhône, Fos-sur-Mer et les logos en 300 dpi

 
Le projet Arpenteurs d'images - A l'Ouest de la Provence est rendu possible grâce à nos partenaires et hôtes que nous remercions:

 

 

 

 

 

 

A lui seul, Frantz Fanon incarne toutes les problématiques de l’Histoire coloniale française. Résistant martiniquais, il s’engage, comme des millions de soldats coloniaux, dans l’Armée Libre par fidélité à la France et à l’idée de liberté qu’elle incarne pour lui. Écrivain, il participe au bouillonnement de la vie de Saint-Germain avec Césaire, Senghor ou encore Sartre, débattant sans relâche sur le destin des peuples colonisées. Médecin, il révolutionne la pratique de la psychiatrie allant chercher dans les rapports de domination des sociétés coloniales les fondements des pathologies de ses patients de Blida. Militant, il rassemble par son action et son histoire, les colères des peuples écrasés par des siècles d’oppression coloniale.

Mais au-delà de ce parcours exceptionnel qui rend sensible la permanence du colonialisme français des petites Antilles aux portes du désert Algérien, il laisse une œuvre incomparable qui lui vaut être aujourd’hui l’un des auteurs français les plus étudiés Outre-Atlantique. 

Un documentaire de 52 minutes réalisé par Audrey Maurion et Mathieu Glissant et produit par Elephant Adventures.

1 minute et 4 secondes de films de la collection de Cinémémoire, tournés en Algérie, en Indochine et au Ghana ont été utilisées pour ce documentaire. Merci aux déposants: Roland Chapuis, Adrienne Chaffarod, Juliette et Gaël Dencuff et Henry Pagot.

Diffusion TV le 7 novembre 2021 à 22h 35 sur France 5 et en replay jusqu'au 14 décembre 2021 sur france.tv

À l’occasion du double anniversaire de sa mort  (il y a trente ans) et de sa naissance (il y a cent ans), Yves Jeuland, admirateur inconditionnel, consacre à Yves Montand un documentaire exceptionnel (sélectionné au dernier Festival de Cannes – Cannes Classics), en forme d’inventaire affectif et nostalgique. Music-hall, chanson, cinéma, amours et engagements politiques : une traversée tumultueuse du XXe siècle.