Les films présentés sur cette page ont été tournés dans des lieux où la présence humaine est rare, par Philippe Hiély et Raymond Moraux, qui ont tous deux participé à des expéditions polaires. Les vues des paysages, ou encore des animaux présents, suffisent à réaliser les sacrifices entrepris par les équipes d’expéditions pour vivre chaque jour sur place, dans des conditions climatiques hostiles, et isolés des communications avec le monde extérieur, surtout durant l'hivernage au cours duquel les bateaux ne pouvaient circuler sur la glace. Ces films sont ancrés dans une époque enthousiaste à l’idée de partir explorer les pôles: les expéditions polaires françaises ont été créées en 1947, et la station Dumont d'Urville, située sur les côtes de Terre Adélie, a été ouverte en 1955, seulement quelques années avant que ces deux cinéastes n'y séjournent. Beaucoup de plans contemplatifs, mais aussi des moments entre hommes, les petites équipes passant 13 mois ensemble dans un périmètre restreint. Ces réalisateurs ont sacrifié du temps, de l’énergie mais aussi leur vie de famille pour réaliser leur rêve de partir en expédition. Tous deux ont filmé ces terres glacées en 8 mm, et nous vous proposons ce petit rafraichissement pour cette fin d'été, sur un iceberg en compagnie des manchots.

Le docteur Philippe Hiély, dont les films nous ont été confiés en 2020 par sa fille Sylvie, a filmé en Terre Adélie lors d'une l'expédition polaire, de 1961 à 1963. Médecin, il s'intéresse à la psychologie et écrit durant son séjour un article paru en 1963 dans "La Provence Médicale": Considérations psychologiques sur un hivernage en Terre Adélie

Mission en terre Adélie - cinéaste: Philippe Hiély
Film 8mm, couleur, sonore, 23 mn 16 s, 1961-1963 - séquence n°: 916-012


Les deux années suivantes, Raymond Moraux a participé en tant qu'ingénieur à l'expédition polaire française en Terre Adélie, en 1964 et 1965. Ces deux cinéastes ne se sont pas croisés, bien que les expéditions auxquelles ils ont pris part se soient succédées à peu d'intervale. Dirigée par le glaciologue Claude Lorius, cette expédition a pour but de prélever des échantillons de glace afin d'en analyser les provenances et l'histoire. En 1965, les première foreuses sont installées pour prélever des carottes de glace. C'est par ce biais que l'évolution du climat terrestre sur la durée a pu être étudiée, et que l'alerte a pu être lancée à propos du réchauffement climatique lié aux activités humaines, la glace collectée à des profondeurs de plus en plus importante faisant figure d'archive du climat de notre planète.

Expédition polaire française - TA-15: 1ère partie - cinéaste: Raymond Moraux
Film 8mm, couleur, muet, 32 mn 44 s, 1964-1965 - séquence n°: 106-007


Expédition polaire française - TA-15: 2ème partie - cinéaste: Raymond Moraux
Film 8mm, couleur, muet, 32 mn 42 s, 1964-1965 - séquence n°: 106-008


En 1967, Raymond Moraux filme l'Expédition glaciologique Internationale au Groenland. C'est une expédition itinérante, durant laquelle les scientifiques effectuent des relevés géodésiques sur la calotte glaciaire. Dans ce film, un seul oiseau visible, seule la glace et les véhicules de transport, avions, camions à chenille, entourent les hommes. L'unique batiment fixe que l'on voit dans le film est la station radar américaine "Dye 2", reconnaissable à son dôme et aujourd'hui abandonnée. Cette station radar, qui faisait partie d'une chaîne de protection anti-aérienne en usage durant toute la guerre froide et allant de l'Alaska à l'Islande, permet de situer l'expédition, au centre du Groenland.

Expédition glaciologique Internationale au Groenland
Film 8mm, couleur, muet, 20 mn 19 s, 1967 - séquence n°: 106-009

Télécharger l'article de Philippe Hiély paru dans "La Provence Médicale": Considérations psychologiques sur un hivernage en Terre Adélie

Le site du glaciologue Claude Lorius: http://www.claude-lorius.com/

Pour en savoir plus sur la Terre Adélie et les expéditions polaires aujourd'hui, le site de l'institut polaire français Paul Emile Victor: https://institut-polaire.fr/fr/antarctique/la-station-dumont-durville/

Le site Archipôles regroupant les collections de films des EPF et de l’IPEV, déposées à la Cinémathèque de Bretagnehttps://www.archives-polaires.fr/records/listing?search=&sort=Title,_score&perpage=10&page=1&&page=1&refine[Type][]=Vid%C3%A9o

L'histoire de la station Dye 2 (en anglais): http://greenlandtoday.com/dye-2-a-relic-from-a-not-so-distant-past/?lang=en

Merci à Raymond Moraux et à Sylvie Hiély pour les informations et documents qu'ils nous ont fournis afin de documenter ces films, et à Anthony Ananna pour sa participation à la numérisation et à la documentation de ces films lors de son stage à Cinémémoire au printemps 2021 dans le cadre de son Master Histoire, Civilisations et Patrimoine à l’université d’Aix-Marseille.