Archives en lignes

Les films amateurs réalisés en Provence et dans les anciennes colonies françaises donnent à l'explorateur d'images animées des clefs d'interprétation des mutations des pratiques culturelles et de loisir d'un point de vue inter-disciplinaires ( sociologie, anthropologie, histoire, sciences de l’art, sciences politiques...)

Bien que le cinéma ait été inventé par les frères Lumière en 1895, et que des amateurs éclairés se soient emparés très rapidement des caméras 35mm pour fixer sur pellicule des moments de vies familiales ou pour imaginer des films à scénarios, le cinéma amateur apparait véritablement en 1923 en France. C'est la firme Pathé qui crée un format plus étroit, d'une largeur de 9,5mm. ce format a pour particularité d'être perforé au centre de la pellicule, entre chaque image. Faire soi même un film cinématographique devient financièrement et techniquement accessible au grand public. Il suffit d'une caméra, d'un film et d'un projecteur.

Les groupes sociaux qui pratiquent le cinéma amateur évoluent dans le temps. Le cinéma amateur se démocratise au fil de l'évolution technique et financière du matériel. La majorité des films qui vous sont proposés en visionnage libre et gratuit sur notre site sont des films réalisés par des amateurs. La période couverte s'étend de 1923 à nos jours. Les films que nous vous proposons dans cette sélection racontent d'une manière très personnelle et subjective la grande histoire, juxtaposée à des moments de petite histoire, souvent pris sur le vif par nos déposants. Chaque film de notre collection devient un témoignage sur la vie quotidienne d'une époque ou documente un événement que nous connaissions mais dont nous n'avions pas encore visionné d'images en mouvement.

Comme l'a montré Roger Odin, chercheur en esthétique du cinéma, « Le cinéma amateur, et encore plus familial, cumule souvent de nombreuses imperfections techniques » Ces imperfections font parties du langage qui caractérise ce cinéma et en font le charme. Vous serez certainement sensibles à l’intérêt de ces images anciennes. Le visionnage des films vous permettra de mesurer le temps qui passe, de confronter votre mémoire privée à près d'un siècle d'histoire.

Cinémémoire vous propose de consulter des films d'archives en accès libre, en explorant les trois grandes thématiques qui composent ses collections de films «inédits»:
L'histoire coloniale et post-coloniale filmée par les cinéastes amateurs
La Provence filmée par les cinéastes amateurs
Marseille filmée par les cinéastes amateurs.

Certains dépôts présentent un intérêt historique et esthétique très fort, de par la quantité et l'originalité des documents. C'est le cas de la collection du Comité du Vieux Marseille, du fonds Laffage, qui regroupe les films réalisés par Yvon Lorenzini, du fonds Coumes et de la collection Petot. Nous avons souhaité conserver une unité à ces collections.