Depuis 2001, Cinémémoire se consacre à la collecte, la numérisation, la mise en valeur et la sauvegarde d'un patrimoine unique et précieux: les films inédits, films de famille et amateurs, films d'artistes, films institutionnels, documentaires de création…

L'association conserve et met à disposition du public un fonds documentaire constitué de plus de 1500 heures de films sur les thématiques principales de la Provence et des anciennes colonies françaises.

Dans le cadre de nos actions sur la commune d'Istres, avec le projet Enreg#Istres ainsi que nos Appels à films, nous avons été contactés par une habitante, Madame Annie Clerc.



Madame Clerc possède une collection de vielles bobines et autres films de famille qu'elle a décidé de faire numériser par Cinémémoire:

7 livres contenant 2 films de 10 minutes soit 13 films
1 petite bobine de 3 minutes Bethioua Algérie 1978
7 bobines dans un tour: 10 minutes
2 bobines de 10 minutes.
3 film de 20 minutes (grandes bobines et une petite de 10 minutes)
4 bandes son magnétiques
(déposant 842)

Son dépot se divise entre les films de son Père, Jean Lilamand qui filme dès 1959, et ceux de son 1er mari, Serge Aubert composés de films plus récents.

Biographie de Jean Lilamand:

"Jean Lilamand est issu d’une vieille famille d’Istres. On retrouve les traces de la famille Lilamand dans un arrêté municipal qui cite son aioeul faisant partie de la garde municipale. C’est une famille de paysans, La famille Lilamand a des champs peu fertile sur lesquels ils élèvent des moutons, c’est un peu éloigné du vieux village, au bord de la crau, Le Paty. Jean étant la cadet et la ferme ne pouvant suffire à nourrir deux familles, il a du quitter le foyer.

Jean joue du saxophone et il séduit la fille Anselme, la fille du maitre d’école, le directeur de l’école laïque, une famille socialiste et acquise à la modernité.
Le père Anselme fait construire une villa pour son beau fills. C’est sa dote. Jean et Odette y habiterons toute leur vie. C’est dans les mille mètres carré de cette maison que Jean filme, c’est son plaisir privé. Il nous donne à voir l’évolution de son jardin. En 20 ans nous allons assister au changements d’aménagements de l’espace privé des Lilamand pendant que la ville elle aussi se transforme, les ronds points, les espaces verts, des logements et des équipements sportifs, culturels, éducatifs, administratifs, paysagés . Là on construit un bassin pour y mettre des poissons rouges, un parterre de gazon à l’anglaise, un portique pour les petits enfants, une dalle en pierres plates, des plantes décoratives….

Jean travaille à Naphtachimie. Il suit des formations en interne, étudie l’histoire d’Istres. Il fait construire une maison pour la louer sur un terrain que son beau père lui a fait acheter. Il se mobilise contre les expulsions qui les obligent à vendre leurs terrains. La ville autorise la construction résidentielle de plein pied, la maison provençale sur 900 m2 de terrain. Jean sera de plus en plus actif au sein de l’association des Amis du Vieil Istres. "


Vacances en Camargue, Istres, ... Bon temps en famille: pétanque, vélo, baignade, ... 1962

 


Les 10 ans d'Annie, 1959
 
 
 

Mariage de Serge et Annie
 
 
 
 

Anniversaire de Lionel, enfant de Serge et Annie; 1977