cinememoire.net

L'histoire béninoise vue par les archives audiovisuelles de l' INA

Montage d'archives audiovisuelles de l’INA de 1959 à 1992 :
Comment les archives audiovisuelle peuvent-elles raconter l’histoire ?


Le 24 février, au CCF de Parakou, Cinémémémoire a présenté une sélection de films de l'INA (Institut National de l'Audiovisuel). Ces archives de la télévision française couvrent des événements de près de 50 ans d'histoire béninoise, de 1959 à 1992.

Le public, composé en majorité d'étudiants et de lycéens, a découvert des images auxquelles il n'a pas accès: au Bénin, il n'existe pas encore de véritable structure de conservation du patrimoine audiovisuel, et l’ORTB (Office de la Radio et de la Télévision Béninoise), n’a conservé ses archives que depuis peu. Le Bénin ne possède pas d’archives antérieures aux années 1980.

L'éclairage de Mr Ayouba Garba, historien, a permis de situer chaque séquence dans le contexte de l'époque à laquelle elle avait été tournée. Ces films ainsi commentés permettent de comprendre l'histoire politique béninoise et les relations que le Bénin a entretenu avec la France au cours de ces dernières décennies. Ce décryptage est nécessaire pour prendre du recul par rapport à ces documents, filmés pour une diffusion immédiate dans les journaux télévisés ou dans des magazines d'actualité.

Cette revue de l'histoire contemporaine du Bénin par l'intermédiaire des images d'archives de l'INA a montré l'importance de ces documents pour écrire l'histoire. Les jeunes, qui ont grandi avec la télévision, peuvent par ce biais apprendre à interpréter des documents audiovisuels, et comprendre le mécanisme de fabrication de l’information.

Mis en parallèle, les films amateurs que Cinémémoire a diffusé auprès du public de Parakou, et les films diffusés par la télévision à la même époque, permettent de se représenter deux aspects complémentaires de la vie au Bénin dans les années 50 et 60. Les événements politiques majeurs de cette période ont influencé la vie quotidienne des béninois et des français que l’on voit dans les films de famille.

Films présentés et interventions du public:
Portrait président Apithy 1959
1959 : La création de la communauté française

Ce débat a été diffusé au lendemain de la création de la "Communauté française". On y voit débattre plusieurs hommes d'état Africains, dont Mr Apithy, premier ministre du futur Dahomey.

Le statut de chaque pays est encore incertain: l'indépendance n'est pas encore effective, mais les colonies prennent leur autonomie.
La communauté reste cependant une structure coloniale, en témoigne en premier lieu son nom: la "communauté française" n'est pas la communauté française et africaine.

Président Maga Bénin indépendance INA
1960 : Le Dahomey indépendant

Le futur président Zinsou, alors ambassadeur du Dahomey à Paris, présente ce nouvel état dans un interview. Des séquences filmées au Bénin montrent le président Hubert Maga au cours d’une tournée dans le pays.

Cette séquence est attendue par le public Parakois, car le premier président du Dahomey indépendant est natif de la ville de Parakou.
M Zinsou présente le Dahomey comme un pays "qui n'a pas d'histoire", dans le sens "pas de problèmes", et précise d'ailleurs que le Dahomey a bien une histoire avec un grand H. Cependant, dans le doute, l'assistance demandera à réécouter cette phrase: le sujet reste sensible, car ce souvenir persiste: les français ont enseigné aux jeunes béninois de la génération de Zinsou que leurs ancêtres étaient gaulois.

Portrait président Kérékou 1972 INA
1972 : Interview du président Kérékou après sa prise de pouvoir.

Le président Kérékou explique que le pouvoir ne peut plus être partagé entre trois présidents. Un petit pays n’a besoin que d’un seul président, et la situation politique était auparavant trop chaotique.

Ses explications sur l’emprisonnement des trois anciens présidents provoquent dans l'assistance des éclats de rire: le franc-parler de ce général, et le fait qu’il ait rendu le pouvoir, explique qu'il ait pu rester populaire auprès de beaucoup de béninois, bien qu'il soit resté plus de 15 ans à la tête du régime militaro-marxiste.
Le "marxisme-béninisme" a pourtant provoqué la mise à l'écart du Bénin par les nations capitalistes. La tentatives de coup d'état par des mercenaires en 1977 a contribué au durcissement du régime.

Portrait président Soglo INA

 

 

 

 

 


1992 : Retour à la démocratie
Un magazine présente le renouveau du Bénin, peu après les premières élections démocratiques qui ont suivi la conférence nationale de 1989.
Le nouveau président élu, Nicéphore Soglo, y est présenté.
Les problèmes économiques et les changements politiques sont évoqués par les béninois interrogés.

Le 19 février 2009, le Bénin fêtait le vingtième anniversaire de la Conférence Nationale, qui eut lieu avec l'accord de Mathieu Kérékou et a réuni tous les mouvements politiques pour l'instauration de la démocratie. En 2009, après vingt ans de démocratie au Bénin, on entend des bilans plutôt mitigés: personne n'a encore trouvé la solution aux problèmes économiques du pays, la corruption tend à augmenter, et les comparaisons entre le régime actuel et celui de Kérékou, ne donnent pas toujours l'avantage à celui que l'on croirait. La Conférence Nationale de 1989 reste un élément majeur de la politique du pays et même du continent africain: plusieurs pays ont suivi cet exemple, et le Bénin a été le précurseur du retour de la démocratie.
Pourtant, des journalistes de l’ORTB nous apprendrons qu’aucune archive audiovisuelle de ce fait majeur n’a été conservée par le Bénin. Le Mali en a lui conservé des enregistrements, qui ont servi à l’élaboration de sa propre conférence nationale.

Vous êtes ici: Bénin Archives audiovisuelles de l'INA