cinememoire.net

les intervenants et réalisateurs invités

Les intervenants et
réalisateurs invités
salim-aggar Salim Aggar
Diplômé en lettres françaises, Salim Aggar a travaillé plus de 15 ans pour la presse algérienne. Président de l’association « À Nous les Écrans », association de promotion du court-métrage Algérien, et organisateur des Journées Cinématographiques d’Alger, Salim Aggar est aussi réalisateur du documentaire « Ça tourne à Alger », qui évoque la situation du cinéma algérien pendant la décennie noire et de « Paroles d’un prisonnier français de l’ALN ».
daniel-armogathe Daniel Armogathe
Daniel Armogathe est directeur de la Cinémathèque de Marseille, qui a été créée en 1975 et qui fait partie des 12 cinémathèques régionales réunies dans la Fédération des Cinémathèques et Archives de Films de France (FCAFF) Il est aussi professeur d’histoire, écrivain, et historien du cinéma.
ahmed bedjaoui
Ahmed Bedjaoui
Programmateur  à la Cinémathèque algérienne de 1966 à 1971, Ahmed Bedjaoui est actuellement Conseiller de la Ministre de la Culture pour le cinéma et l’audiovisuel et président de la Commission d’aide au cinéma en Algérie. Reconnu pour ses talents de critique cinématographique, de producteur et de journaliste, il a produit et animé plusieurs émissions sur le cinéma à la télévision Algérienne, dont “l’Histoire par le cinéma”, et le “Télécinéclub”.
jean-pierre-bertin-maghit Jean-Pierre Bertin-Maghit
Historien de formation, spécialiste dans la lignée de Marc Ferro des rapports entre Histoire et Cinéma, Jean-Pierre Bertin-Maghit est professeur d’études cinématographiques à l’Université de Paris 3-Sorbonne Nouvelle et chercheur associé au laboratoire “Communication et politique” du CNRS. Après 25 ans de recherches sur le cinéma français sous l’occupation, il travaille sur le cinéma d’amateur et les films de soldats durant la guerre d’Algérie.
claude-bossion Claude Bossion
Claude Bossion étudie la sociologie et le cinéma avec Jean Douchet, Annie Comolli et Dominique Noguez. Artiste, il expose des installations réalisées à partir de films amateurs, à la Fondation Cartier. Réalisateur, il monte le documentaire «Mémoires d’Outremer» à partir d’archives des anciennes colonies françaises. Suite à ce film, il fonde la cinémathèque d’inédits Cinémémoire.net et conçoit le projet «Mémoires Partagées» qu’il mène depuis 2007.
aziz-boukerouni Aziz Boukerouni
Chargé de la programmation et de l’animation de la Cinémathèque Algérienne, Aziz Boukerouni participe à de nombreuses manifestations culturelles et cinématographiques en Algérie et à l’étranger. Dans les festivals de cinéma de Rennes et d’ Alès il est membre du jury des sections courts métrages.  Membre fondateur de l’Association « A Nous les Ecrans », il est aussi acteur, pour le cinéma et le théâtre.
kamel-boukrine Kamel Boukrine
Kamel Boukrine est né à Béjaia et vit actuellemeent à Marseille. Multi-instrumentiste, bassiste dans plusieurs formations reggae, il se passionne ensuite pour les musiques iraniennes et turques, et compose, à partir de ces influences multiples, pour le théâtre et la chanson. Il travaille actuellement sur une adaptation scénique des quatrains d’Omar Khayyam.
jacques-choukroun Jacques Choukroun
Maître de conférence au département Arts du spectacle de l’Université Montpellier 3, Jacques Choukroun est historien de l’Algérie et historien du cinéma. Ses deux thèses témoignent de ces deux passions. Il participe aux échanges universitaires entre les Universités de Montpellier, d’Alger et de Tlemcen et anime depuis 25 ans de nombreuses manifestations contribuant à une meilleure diffusion du cinéma algérien en France.
sebastien-denis Sébastien Denis
Maître de conférences en études cinématographiques à l’Université de Provence (SATIS, Aubagne) et chercheur associé au laboratoire “Communication et politique” du CNRS, Sébastien Denis mène parallèlement ses recherches sur le cinéma d’animation et les liens entre cinéma et arts plastiques, et sur le cinéma de propagande durant la guerre d’Algérie. Il est l’auteur de “Le cinéma et la guerre d’Algérie : La propagande à l’écran (1945-1962)”
emmanuelle-devos Emmanuelle Devos
Responsable de la cinémathèque Robert-Lynen, Emmanuelle Devos est auteur d’un mémoire sur l’histoire de cette institution « La cinémathèque de la Ville de Paris, les idées et les faits, 1906 – 1939 », Ses fonctions l’ont conduite à mener une action de valorisation de ces collections pour lesquelles elle a publié de nombreux articles. Elle a co-dirigé “Les couleurs du voyage, l’œuvre photographique de Jules Gervais Courtellemont”, aux éditions Paris-Musée et Philéas Fogg.
pascal-génot Pascal Génot
Modérateur des tables rondes, Pascal Génot est doctorant en Sciences de l’Information et de la Communication. Ses recherches portent sur les liens entre la patrimonialisation du cinéma et la construction-mobilisation des identités collectives. Travaillant plus particulièrement sur le patrimoine cinématographique en région, il est l’auteur de “La Corse au regard du film amateur” (2003).
safaa-fathy Safaa Fathy
Née à Minia en Égypte Safaa Fathy a étudié le théâtre à l’université de Minia puis à l’Université de Paris IV Sorbonne. Ses films récents sont D’ailleurs Derrida et Dardasha Socotra, et le film poème Hidden Valley. Safaa Fathy est aussi poète et essayiste. Directrice de programme au Collège international de la philosophie, elle prépare actuellement un long-métrage documentaire : Mohammad sauvé des eaux.
anne-marie-lallement Anne-Marie Lallement
“Toute petite monteuse stagiaire sur Pierrot le fou(où je mettais surtout des élastiques autour de la pellicule et montais quelques ambiances) puis script-girl sur un film de Peter Goldman avec Pierre Clementi et puis assistante de nombreuses années : Television scolaire, Fance 2, Fance3 ...et puis enfin réalisatrice : “M comme Malika”,”Une histoire d’Emil et Joaquin”...et puis on continue, un long métrage sauvage en cours, des clips sur Belsunce à Marseille...”
agnes-o-martins Agnès O’Martins
Photographe et dessinatrice, Agnès O’Martins a consacré plusieurs expositions  au Nigéria, dont la série “miracle Ministry”. Depuis 2008, elle participe aux Mémoires Partagées, qu’elle a rejoint pour le projet pilote au Bénin. En 2010, elle a co-réalisé avec Claude Bossion le documentaire“Amateurs d’indépendances”, les indépendances africaines filmées par les cinéastes amateurs, et le ciné-concert Terres Algériennes.
jacques-choukroun Aaron Sievers
Permanent du collectif Film flamme, Aaon Sievers est responsable du montage 16mm et monteur des Ateliers Cinématographiques Film Flamme. Son dernier film “Flacky et Camarades”, a obtenu le le prix du patrimoine immatériel au festival international Jean Rouch.
badia-sator Badia Sator
Directrice de la cinémathèque Algérienne depuis 2009, Badia Sator est aussi directrice de la culture de la wilaya d’Alger depuis 2003. Docteur en médecine, elle s’engage pour défendre le droit des algériennes en tant que présidente de l’association «RACHDA». Elle a été maire de la commune de Sidi M’hamed à Alger, puis responsable du projet de restauration de la Citadelle et directrice de l’Institut Supérieur de Musique.
ahmed-zir Ahmed Zir
Né en 1951 à El-Eulma (ex St-Arnaud), Ahmed Zir est réalisateur algérien indépendant depuis 1979, il a réalisé plus de 45 films en super 8 et reçu plus de 35 prix nationaux et internationaux notamment en Tunisie, aux USA, en Belgique et en France. Ahmed Zir se définit comme un «cinéphile et cinéaste indépendant».
Vous êtes ici: Les intervenants et réalisateurs invités