Films

Mémoires d' outre-mer

 Chroniques urbaines

Indépendance République Centrafricaine-image Cinémémoire Les indépendances vues par les cinéastes amateur

>voir le film: 52' au format mp4

independance-madagascar-photo Cinémémoire

En 1959, l'Afrique ne comptait que 9 états indépendants. En 1960, 17 pays d'Afrique accèdent à l'indépendance politique, dont 14 d'entre-eux ont été colonisés par la France. Ce bouleversement politique a été célébré par de nombreuses manifestations officielles, et par la population des nouveaux pays.

Cinémémoire a collecté plusieurs heures de films amateurs, tournés à cette période charnière de l'histoire africaine. Ces documents nous permettent de ressentir l'atmosphère des quelques années précédant l'indépendance, et de celles qui l'ont suivie, nous donnant à voir un point de vue plus intime que celui des médias officiels.

Foire de Cotonou 1964-Image Cinémémoire
défilé indépendance Cameroun-image Cinémémoire
cavalcade-independances-tchad-1960-image-cinememoire

A l'occasion des Portes Ouvertes Consolat, le GEDEC, groupement d'employeur culturel, a ouvert les portes de ses locaux, partagés par Circuit-Court et Cinémémoire, les vendredi 9 et samedi 10 octobre 2009.

Un premier test pour notre espace de projection en devenir, "la plus petite salle de projection de Marseille" où Circuit-Court et Cinémémoire proposeront des projections régulières dès 2010.
Une vingtaine de places dédiées au cinéma expérimental, au documentaire, aux films d'artistes et aux archives cinématographiques.
Cet espace sera un lieu ouvert aux réalisateurs, aux artistes et aux professionnels du cinéma, qui pourront l'utiliser pour finaliser leurs créations, et pour y consulter les films de nos collections.

Pour la journée du 10 octobre 2009, organisée par Cinémémoire, les spectateurs ont pu découvrir les activités de la cinémathèque à travers 2 films:

POC2009

Portraits Intergénérationnels: un film réalisé par Sarah Ouazzani à l'occasion des ateliers vidéo intergénérationnels 2009.
Petits et grands ont pu ressentir le plaisir que chacun des participants a pu prendre à cet atelier, où la rencontre s'est faite autour du portrait: dessiné, photographié, filmé...et aboutir à la mise en scène collective d'un conte.
A l'année prochaine pour de prochains ateliers!

El Biar bateau au port de Marseille années 30

L'histoire de Marseille, filmée par les amateurs: ce montage, réalisé à partir des films de notre fonds, est une promenade dans la cité phocéenne, des années 20 aux années 60.
Nous avons proposé à Jacques Mouton, de la commission image du Comité du Vieux Marseille, de commenter les images en direct. Grâce à sa connaissance de l'histoire de la ville et de ses quartiers, il a pu improviser cette intervention, en découvrant les images en même temps que le public. Chacun allait d'ailleurs de son commentaire, en reconnaissant une rue, ou un événement marquant de l'histoire de la ville.


La soirée s'est cloturée par quelques extraits d'"archives du temps présent" filmées par Jacques Mouton en 2008 à Marseille.
On y voit les transformations de la ville, les chantiers, des lieux qui disparraissent et d'autres qui se construisent. Des documents précieux, pour l'histoire qui se construit au quotidien.


Merci à tous les participants, au public et aux organisateurs des Portes Ouvertes Consolat!

Rendez-vous dans trois mois, après quelques travaux, dans la plus petite salle de projection de Marseille.

Pour recevoir notre lettre d'information, contactez-nous>>>

Expo: Thon, Telline, Tautènes au fort Saint jean

L'office de la mer et le MUCEM présentent:

Thon, Telline & Tautène: pêches menacées?

L'exposition présente les différentes formes de pêche artisanales en Méditerranée.

Exposition réalisée dans le cadre de la Ronde des Capians, coproduite par le Musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée, l'Office de la Mer et l'Institut de Recherche pour le Développement, avec la participation de l'association Boud'mer.

La présentation de plusieurs pêches artisanales en Méditerranée - thon, oursin, corail, poulpe, calamar, telline… - permet d'aborder les grandes questions qui se posent aujourd'hui aux différents usagers de l'espace maritime.

L'exposition est complétée par un ensemble de panneaux réalisés par l'Institut de
Recherche pour le Développement afin d'évoquer les problèmes de la pêche dans le monde.

Cinémémoire a contribué à cette exposition en réalisant un montage de séquences de films issus du fonds de sa cinémathèque, présentant la pêche à Marseille et dans sa région.

Bateau au Vallon des Auffes, années 30, image Comité du vieux Marseille

Un extrait d'un film consultable en ligne y est inclus:
Vallon des Auffes 1932

Films du Comité du Vieux Marseille

Exposition du 28 août au 27 septembre

Tarif : gratuit
Lieu et heure : Tour du Roy René (Fort St-Jean)
13h - 19h, du vendredi au dimanche inclus
Infos : Musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée et Office de la Mer

Téléphone : 04 96 13 80 90 / 04 91 90 93 93
Sites web : www.mucem.eu / www.officedelamer.com

 

Chroniques Urbaines

Une trilogie de Claude Bossion

Les quartiers nord de Marseille connaissent d'importantes difficultés économiques, sociales et urbaines. Ils ont longtemps souffert de leur mauvaise réputation, stigmatisant sur leur seul territoire tous les rejets inhérents aux banlieues et aux cités. En cinquante ans, ces quartiers ont été successivement ouvriers, populaires puis pauvres : pauvres en équipements sociaux et culturels, pauvres en offres d'emploi, pauvres en transports en commun. Le taux de chômage est le double de la moyenne nationale, le parc de logements sociaux bâti dans l'urgence dans les années 60 et 70 ne correspond plus aux attentes de la population, les moyens de déplacements ont pris 10 ans de retard.

Pourtant, adossé au massif de la Nerthe, s'étirant sur une large façade maritime, le territoire des quartiers nord bénéficie d'un magnifique panorama sur la ville et ses alentours. Doté d'une identité humaine et culturelle forte, ce site bénéficie de nombreux atouts que les aménageurs tentent de mettre en valeur.

Claude Bossion, cinéaste et documentariste a tourné pendant 4 ans dans ces quartiers, observant la vie quotidienne des habitants, l'élaboration des projets urbains, interrogeant le politique sur son fonctionnement, notamment sur la place qui est laissée aux habitants dans les prises de décisions, exposant des images amateurs sur le quartier, au regard des contemporains, questionnant ainsi l'avenir de ces quartiers. Le résultat de ce travail est une chronique des quartiers nord : 3 films documentaires témoignant de la manière dont les mutations urbaines (en action dans ces quartiers) sont ressenties par les habitants.

À travers la parole des habitants et des acteurs de ces changements, (techniciens ou politiques) les films mettent à jour le fonctionnement de la démocratie à l'échelle locale.

Tramway-Chronique Urbaine-image Cinémémoire


1998 : De l'Estaque au plan d'Aou

C'est un film qui navigue entre passé et présent et qui explore la relation affective qui s'instaure entre les habitants et leur logement. Michelle cherche la maison de son enfance et ne reconnaît rien. Antoine, un gitan qui habite sur l'emplacement de la maison de Michelle, dans une cité provisoire, l'aide à se repérer. À Saint Henri dans les années 50, une famille joue aux boules devant une bastide. Cette bastide est démolie... Vingt ans plus tard, l'emplacement de la bastide est toujours en friche. L'Estaque est un ancien village de pêcheurs qui a su préserver une certaine qualité de vie. Le plan d'Aou est une cité construite en urgence dans les années 60. Sa démolition et de sa reconstruction ont duré plus de dix ans, laissant les habitants dans un entre-deux, aussi bien du point de vue du logement que des droits fondamentaux comme la sécurité ou l'accès à la culture.
Bateau-Chronique Urbaine 2-image cinémémoire
2001 : De Saint Antoine à la Viste

Ce second volet des chroniques urbaines des quartiers nord questionne le fonctionnement de ce qu'on appelle la concertation entre les aménageurs et les habitants : l'une des bases de la démocratie locale.
Les habitants prennent la parole et règlent les problèmes de leur quartier : l'attribution des budgets aux associations, la mise en sens unique d'une rue. Ces discussions qui ont lieu dans des salles de réunion ou directement sur un site qui est en projet prennent souvent l'apparence d'une confrontation entre quelques lobbies d'habitants (commerçant, personnes âgées, parti politique adverse...) et les élus en poste. La démocratie locale est l'un des enjeux de la Mairie de secteur du 15e et 16e arrondissements de Marseille. Son application semble bien difficile à mettre en place.
reu gare-chronique urbaine 3-image cinémémoire
2002 : Bilan de l'enquête sur un quartier en mutation

Quatre ans après le début du tournage, il s'agit de faire le bilan. Un bilan en forme de questionnement. Marseille est une ville qui évolue vite et continuellement. Qu'est-ce qui a changé pendant ces quatre années dans les quartiers nord?? Comment ces changements qui concernent tous les habitants ont-ils été effectués??. Qui sont les acteurs de ces changements ? L'accès à la mer tant réclamé par les habitants n'est pas encore réalisé ; la zone franche a-t-elle rempli ses objectifs en ce qui concerne l'emploi??. Les moyens de communication et de transports ont-ils été améliorés?? Les mutations urbaines auxquelles on assiste sont-elles réalisées pour adapter le quartier à l'économie de marché ou pour s'inscrire dans un projet de développement durable et humain à l'échelle de la Méditerranée ? Les intervenants qui sont invités après la projection du film débattront des enjeux de la démocratie locale à Marseille et dans ses quartiers, mais aussi à l'échelle de l'économie mondiale et de la globalisation des enjeux politiques et sociaux.

Une production de Circuit-Court et Cinémémoire    
Commander le DVD>