Le nouveau clip d'Acid Arab est un court-métrage culte algérien de 1987 !

Le groupe de musique electronique parisien dévoile le premier clip illustrant son album Musique de France, qui parait le 7 octobre. Le clip consiste en une version légèrement remontée d'un film tourné en 1987 par le cinéaste franc-tireur algérien Ahmed Zir, intitulé Seuls les oiseaux, une parabole poétique dans laquelle il est question de résistance, d'enfants et d'oiseaux, de motards casqués et menaçants, sur fond d'architecture urbaine oppressante.

Amateur revendiqué (il travaillait comme prof de sciences naturelles), Ahmed Zir a commencé à faire des films en 1979. Il a réalisé plus de 45 courts-métrages en super 8 Kodachrome, sans dialogues, toujours tournés dans sa région de l'est de l'Algérie, avec l'aide de proches ou d'élèves. Bricolés avec les moyens du bord, avec une technique à la limite du tourné-monté. Reconnu comme "ambassadeur du cinéma amateur algérien dans le monde" (Serge Daney), Ahmed Zir a été primé par de nombreux festivals européens, africains et américains. Des séléctions de ses oeuvres ont été montrées dans des musées aussi prestigieux que le MOMA de New York et le MUCEM à Marseille.

Ahmed Zir est un esprit libre, un humaniste, un original. Tantôt explicites, tantôt mystérieuses (et assorties d'une bonne dose d'humour noir), ses oeuvres dressent un portrait de l'histoire et de la société algériennes, au moyen de fables dont la dimension universelle n'est jamais absente. Seuls les oiseaux, par exemple, est étrangement prémonitoire de la révolte des jeunes qui s'est produite juste après la parution du film (en 1988), et des années de terreur qui ont suivi. L'inspiration originelle du film provient pourtant d'un scène des Oiseaux de Hitchcock, de l'engouement excessif des jeunes pour les oiseaux en cage, et d'une publicité de l'époque pour les voyages…

Ahmed Zir a accordé à Acid Arab la permission d'utiliser son film en tant que vidéo clip illustrant le morceau Sayarat 303 ("véhicule 303"). A noter que le nombre 303 se réfère au synthétiseur Roland TB-303, dont le son était l'une des caractéristiques fondamentales de la vague acid house, mouvement qui a fleuri (d'abord à Chicago, puis en Europe) vers la fin des années 80… au moment même où Ahmed Zir tournait Seuls les oiseaux!

Les membres d'Acid Arab ont mis à profit ce qui est -trop souvent hélas- un exercice relativement banal (la création et l'utilisation d'un vidéo clip aux fins de promotion d'un album) pour donner un coup de projecteur sur le travail unique d'Ahmed Zir. Et, conformément à l'esprit du projet Acid Arab, pour établir des connexions entre des époques, des cultures, des zones géographiques, des disciplines… tout en produisant de la musique électronique exaltante et festive…