cinememoire.net

Les Membres / Autobiographie de l'homme blanc

Affiche l'homme blanc à l'embobineuse"AUTOBIOGRAPHIE DE L'HOMME BLANC" (1h20)

Ce film, réalisé à partir d'archives familiales dans les colonies françaises par Claude Bossion rend compte de l'ambivalence qui règne sur l'époque coloniale, les départs, l'aventure, l'exotisme puis l'exploitation, la domination économique. Une expérience imposée d'influence culturelle qui laisse des traces dans les rapports entre descendants de colons et de colonisés. Ces images inédites ont été collectées et archivées par l'association Cinémémoire à Marseille.

Le film porté par la musique des Membres est une invitation à une autre lecture de l'histoire coloniale: les regards, ceux des rapatriés et des anciens colonisés se croisent et se conjuguent.

 

 

 

 

 

 

A PROPOS DES MEMBRES


Avec les moyens et les talents qui leurs sont propre, les Membres développent dans leur musique l'esprit d'une très grande singularité. Il est difficile d'ailleurs de savoir ou même de pouvoir qualifier cette musique qui emprunte tellements sans (semble t-il ) ne jamais conceder à aucun: mélanges d'atmosphères rituelles délibérements opaques ou scandent des grooves aux formules complexes sur lesquels planent de longues melopées bartokiennes tantot coltraniennes ou debussiennes. Le tout heurté des aillances acousmatiques, de riffs envoutants ou autres triturages organiques très certainement d'obédiences psychédeliques.

Les rythmiques, elles puisent aux seins d'inspirations ethniques, mondiales, à la source de toute histoire de la musique comme dans une aspiration au voyage tant dans le temps que dans l'espace. Parfois, plutot dans ce rock ancré, vernaculaire et moderne qui nous engage à vivre (le plus souvent dans la colère) une contemporaneité inconfortable et intranquille.

Il y a aussi dans cette homogeneité riche de tant d'hétérogènes: le jazz, n'oublions pas que cette musique est en grande part improvisée. Un jazz qui aurait beaucoup perdu dans son prisme de blues au prix d'une certaine candeur rougeoyante de felicité. A d'autres moments, une révolte melancolique qui ne tolérerait de toute façon dans sa tourmente aucun carcan stylistique harmonique prédefini.

Alors quoi, aucun morceau, par delà les disques alignés ne ressemble à aucun et dans cette figure d'un voyage, tout d'interiorité: de simples creusets de rivages proposés à l'écoute, delivrés à nos sens et qui recellent autant d'images qu'en compose notre esprit qui à ce moment là vagabonde à son aise.

Ainsi tel Ulysse, accrochez vous à votre mat, larguez vos amares, vos aprioris quels qu'ils soient et laissez vous corrompre par la musique des Membres ...