cinememoire.net

Arpenteurs à Istres: bilan de la résidence

Comment évoluent les représentations du territoire ? Certaines sont elles amenées à
disparaître ? Quelles sont les images du futur?


Du 6 au 12 novembre 2016, le Pôle Intercommunal du Patrimoine Culturel et Cinémémoire se sont
associés à nouveau pour rencontrer des habitants et collecter des images.


Claude Bossion, en résidence à Istres, a arpenté le territoire afin de fabriquer les sons et produire des
images sur la commune. Son parcours était défini par les films de la collection Cinémémoire, par les
souvenirs recueillis l’an dernier ainsi que les interviews des cinéastes locaux.

L’idée est de donner à voir une représentation la plus juste et la plus complète de la ville d’Istres à partir d’une collection de films de famille et amateur.
De fait, cette représentation sera forcément parcellaire et incomplète. Elle sera un portrait réalisé à hauteur d’hommes, par les habitants.

De ce constat découle une démarche par étape et au long cours :

  •  Observer la représentation d’Istres dans les archives cinématographique de Cinememoire,
  • Collecter de nouvelles images auprès des habitants,
  • Déambuler sur le territoire à la recherche de témoignages et des images manquantes afin de combler les « trous » de mémoire et les « oublis ». Inspiré du travail de Rithy Pan sur le manque d’images des camps Khmers au Cambodge.

Cette résidence a était également consacrée à la poursuite de la collecte de films de familles et de films amateurs à Istres.
Les films collectés ainsi que les images captées serviront à la création d’un ciné-concert qui aura lieu sur Istres au cinéma Le Coluche, le 6 mars 2017.

Le film d’environ 50 minutes propose au public la présentation d’une étape de travail, bande annonce de format long qui a pour but de rassembler les participants de la phase 2017-2018 dans un projet de restitution ambitieux et transversal pour 2018 : Enreg#Istres.

La première résidence a permis la captation de plusieurs heures de vidéo composée d’entretiens avec des habitants et de filmages dans l’espace public. Le film composé de ces nouvelles images, de témoignages sur les images manquantes d’Istres captés pendant le ciné-enquête de 2015,  d’archives de la collection de Cinémémoire ou collectées depuis 2015 auprès des habitants. Le montage montrera un kaléidoscope de parcours de vie individuels à Istres, souvent très différents les uns des autres, mais qui auront toujours au moins un point commun, celui de s’être déroulé à Istres.
En parallèle, des cartes postales seront créées et diffusées, qui permettront la collecte de nouveaux films istréens.

Vous êtes ici: Ciné-concert Arpenteurs à Istres: bilan de la résidence