Films d'archives de Marseille

Marseille filmée par les cinéastes amateurs

Dès le début du siècle Marseille a une histoire privilégiée avec le cinéma. Les frères Lumières sont installés à la Ciotat, berceau du cinéma, dans la zone d'influence Marseillaise. La première projection cinématographique a lieu dans les salons de l'hôtel Noailles au numéro 53 de la Canebière en 1896. Le succès est immédiat. Le nombre de salles de cinéma marseillaises et le succès international des films de Marcel Pagnol incite les Marseillais à faire du cinéma. Le soleil et la lumière permettent de filmer par beau temps. Les méridionaux aiment filmer, ils aiment « faire du cinéma ». Pas besoin de scénario, et même si on n'a pas de son, on peut faire les dialogues en bougeant les mains. Les revendeurs fournissent le matériel nécessaire que l'on peut trouver facilement. Des clubs de cinéastes amateurs sont très actifs et ont permis à de nombreux cinéastes de se perfectionner et de s'entraider. Le CACP, le Club des Cinéastes Amateurs de Provence, dont le siège se trouve alors au 46, rue Vacon à Marseille, dispose d’une vraie petite salle de cinéma, avec cabine de projection, fauteuils et grand écran. Le travail de sauvegarde entrepris par M. Jacques Mouton, responsable de la section cinéma du Comité du Vieux Marseille a permis de regrouper de nombreux films des cinéastes du CACP.

Le fonds de notre cinémathèque de films amateurs contient une centaine d’heures d’images de Marseille des années 20 aux années 80 parmi lesquelles on peut voir : la foire de Marseille au parc Chanot en 1931, l’activité des messageries maritimes en 1926 et 1938, le pont transbordeur de Marseille et le carénage en 1930, Marseille juste après-guerre où l’on voit le Vieux Port avec la fête foraine, le funiculaire de notre dame de la garde en 1922 et 1936, un match de l’OM en 1948, un rallye de voitures sur le Prado en 1946, des images de la plaine en 1964, le quartier du panier en 1963, une balade dans Marseille en 1937, le dernier jour de la Criée quai rive neuve en 1975, le cours julien et sa foire à l’ail en 1973, la visite du Président René Coty à Marseille en 1955, les essais de retransmission TV d’images sous-marines de l’équipe Cousteau en 1954, les plages des catalans et des prophètes dans les années 60, l’hiver 1956 à Marseille, la Libération de Marseille en 1944, le cercle des nageurs de Marseille traversant le Vieux Port à la nage en 1932, le Vallon des Auffes en 1932, le quartier du Roucas Blanc en 1933 et 1936, une régate en 1946, un meeting du PCF en 1978, les grands travaux de Marseille sous Gaston Deferre.