Christiane Nicoud, dont les films nous ont été déposés par la Cinémathèque de Marseille, a acheté sa première caméra dans les années 50. Elle commence à filmer en 8 mm à partir de son deuxième mariage, et réalise quelques films amateurs et de famille en Provence. Ses enfants sont déjà grands: sa fille, Eliane, a 18 ans lorsque sa mère la filme en 1954, habillée en arlésienne, dans une évocation de Mireille, l'œuvre poétique de l'écrivain Frédéric Mistral, en langue provençale.. Nous n'avons pour trace qu'une copie VHS de ce film.

Evocation
Copie VHS de film 8mm, couleur, silencieux, 1954

Après quelques années de tournage, Christiane Nicoud veut se perfectionner et filmer ses voyages. Elle fait alors l'acquisition d'une caméra 16 mm et fait un stage chez Paillard en 1959 pour mieux se familiariser avec son nouveau matériel. Lors de son stage à Lausanne, le film "Une vue de Chien" est réalisé en 16mm. Ce film en noir et blanc et scénarisé contraste avec le reste de sa production, plus documentaire et presque exclusivement en couleur. Le making off du film en 8 mm nous montre les stagiaires pendant le tournage.

Une vue de Chien
Film 16 mm, noir et blanc, silencieux, Lausanne, 1959

Making off du film "Une vue de chien"
Film 8 mm, noir et blanc, silencieux, Lausanne, 1959

Elle a tourné un autre film lors d'un stage chez Leitz en Allemagne, dans lequel on peut voir les stagiaires, tous des hommes, concentrés sur le tournage d'un film d'animation.

Wetzlar - de Goethe à Leica
Film 8 mm, couleur, silencieux, RFA, années 60

Christiane Nicoud, qui exerçait la profession de pharmacienne, a ensuite tourné plusieurs films dans les lieux où elle a vécu: la Provence, le Niger, où elle a travaillé dans les années 1960, et ses voyages, tant en France qu'autour du monde (de la Bretagne au Mexique, en passant par l'Italie, l'Espagne, Israël, le Maroc...). Elle voyageait toujours seule, pour son plaisir, et n'a été en voyage organisé que dans des lieux où elle ne pouvait pas se rendre seule, dont la Chine, ou lors de sa croisière sur le Nil.
Ses films de voyage sont le plus souvent montés et commentés, le son étant enregistré sur cassettes audio. Certains de de ses génériques reprennent tout l'organigramme d'un tournage de cinéma professionnel, mais elle est à tous les postes!

Le fleuve Niger en passant par Niamey
Film 16 mm, couleur, silencieux, années 60


Vigne et lavande en Provence
Film 16 mm, couleur, silencieux, années 70


Au fil du Nil
Film 16 mm, couleur, sonore, Egypte, années 80

Voyage au Sri Lanka
Film 16 mm, couleur, sonore, Sri Lanka, 1983

Merci à Eliane Thisy, la fille de Christiane Nicoud, pour les informations qu'elle nous a communiquées sur les films de sa mère.
Les bandes sonores de certains films, enregistrées sur cassettes audio, n'étant pas toutes resynchronisées pour l'instant, cette page sera complétée au fur et à mesure de la documentation et de la restauration des films.