Petite fille à la poupée-image cinémémoireAtelier de réalisation audiovisuelle et d'échanges intergénérationnels  animé par Guillaume Cornet au Centre d'animation les Abeilles, 14, rue des Abeilles, 13001 Marseille.

Il s'adresse  au groupe des grands du centre aéré au Centre d’ animation Les Abeilles et aux seniors de l’association des Petits Frères des Pauvres et de l’Espace Senior Marx Dormoy à Marseille.

Dates: 4 jours pendant les vacances de Toussaint, du 27 au 31 octobre 2014
Inscriptions et renseignements: contacter Cinémémoire

Réalisation d’un film documentaire composé d’archives amateurs et de séquences de fictions sur l’histoire de Marseille et sa région.

Initiés au langage audiovisuel, les participants à l’atelier, écrivent, jouent et filment ces séquences de fiction à réaliser.

En amont, sélection par l’animateur d’archives amateurs du fonds Cinémémoire, sur Marseille et sa région et réalisation d’un montage que nous visionnons avec les participants en début d’atelier. Et, c’est à partir de ce montage que nous choisissons un thème à développer sur l’histoire de Marseille.

 

L’échange intergénérationnel en atelier

 

Dans notre société, où beaucoup de familles sont éclatées (divorce, grands-parents « au pays »…), les enfants ont de moins en moins de repères familiaux et affectifs. C’est pourquoi il est utile de rétablir avec les personnes âgées un lien par lequel les enfants retrouveront des valeurs humanistes de culture et d’éthique et apprendront à construire leur identité.

 

La mise en œuvre d’un projet intergénérationnel, en s’appuyant sur des activités en atelier avec des personnes âgées, permet un travail pédagogique concernant la construction personnelle des enfants (respect, tolérance…), l’acquisition de compétences (lire, écrire, s’exprimer, savoir échanger, communiquer…) et l’apprentissage de connaissance (en s’initiant à un savoir-faire que sont les techniques audiovisuelles).

 

Appréhender le temps de l’histoire et construire son identité

 

Sensibilisés aux déroulements des âges de la vie et aux réalités de la vieillesse, les enfants perçoivent mieux la notion de temps et acquièrent des repères concrets pour comprendre le temps de l’histoire. Cet ancrage dans le temps personnel, en relation avec les différents temps historiques et sociaux, est un moyen de comprendre ce que sont grandir et vieillir ainsi que les notions de jeunesse et de vieillesse.

 

Par ailleurs, grâce à la transmission de la mémoire, les jeunes héritent de l’histoire de leurs aînés et peuvent mieux se construire en tant qu’individu. En faisant le lien entre la mémoire et l’histoire et en témoignant de la longueur de la vie, les plus âgés leur donnent la dimension du passé en même temps que celle de l’avenir.

 

Déroulement

 

L’atelier se déroulera pendant les vacances de la Toussaint 2014, sur 4 journées de 9h30 à 12h00 et 14h00 à 16h30 au Centre d’Animation Les Abeilles.

 

 

1er jour

 

 

Les enfants seront initiés au langage audiovisuel à travers l’image et le son, apprendront à manipuler la caméra et réaliser des séquences de courtes durées.
Puis, par un exercice de tournage et des improvisations théâtrales filmées, ils aborderont le jeu de l’acteur devant la caméra.

 

 

2ème jour

 

 

Visionnage du montage d’archives amateurs.
Interview filmée de chaque enfant ; l’objectif étant de développer l’esprit d’observation et l’esprit critique. Les enfants seront conduits à exprimer ce qu’ils perçoivent et à s’interroger.
Débat et questionnement avec le groupe, choix d’un thème à partir du montage d’archives.

 

Une fois le thème choisi, nous nous documenterons par le biais d’internet et de livres de la bibliothèque. À partir des informations récoltées, nous imaginerons ensemble des scènes qui pourraient traiter du thème choisi et se mélanger aux archives sélectionnées. Puis, à partir d’improvisations théâtrales, nous créerons ces scènes jusqu’à les scénariser et en écrire les dialogues.

 

3ème jour

 

Répétition et tournage.
Le matin nous répéterons et tournerons les séquences où seuls les enfants jouent.
L’après-midi, rencontre avec les seniors, répétitions des séquences avec eux, puis tournage. Pendant le tournage, toutes les prises de vues et de son seront réalisées par les enfants.

 

4ème jour

 

Fin du tournage.
Interview filmée (préparée en amont) des seniors par les enfants.
Dérushage et choix des prises ; initiation et prise en main du logiciel de montage avec la réalisation de « l’ours ». (Une fois les prises sélectionnées lors du dérushage, on fait un premier bout à bout qui est la succession des plans tournés, assemblés dans l’ordre du scénario, sans tenir compte de leur rythme ou de leur longueur…)

 

5ème jour

 

Finalisation du montage, son et écriture par l’intervenant.

 

La projection publique du film aura lieu lors du loto annuel qu’organise le Centre d’Animation Les Abeilles vers la fin du mois de novembre 2014. Le film sera aussi visible sur le site internet de Cinémémoire.

Biographie de l'intervenant>